Christian Bromberger

  • Comment penser la Méditerranée?? Un monde de parfums, de couleurs, d'échanges et de rencontres?? Un ensemble de sociétés qui présentent un air de famille?? Mais c'est aussi un univers de conflits et de haine. Comment passe-t-on de la coexistence bienveillante à l'affrontement sanglant?? Chaque groupe se définit ici dans un jeu de miroirs avec ses voisins. Et ce sont ce jeu et ces différences qui permettent de parler d'un «?monde méditerranéen?». Aussi, rappeler les pratiques de mixité, les épisodes heureux de coexistence, les valeurs partagées d'une rive à l'autre, ne doit pas masquer la vigueur des antagonismes, car les deux forment un tout insécable.
    Une voie pour les adoucir, peut-être les surmonter, est de prendre conscience de leur relativité. Ce voyage en Méditerranée, dans l'espace et dans le temps, invite à ce pas de côté...

    Christian Bromberger est professeur émérite d'ethnologie à l'université d'Aix-Marseille, membre senior de l'Institut universitaire de France (chaire d'ethnologie générale), il a dirigé l'Institut français de recherche en Iran. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages.

  • À quoi rime l'engouement de nos contemporains pour les matchs et les clubs de football ? Que cherchent à mettre en forme les passionnés qui se regroupent, semaine après semaine, sur les gradins des stades ? Une longue enquête ethnologique, auprès des spectateurs ordinaires comme parmi les supporters les plus démonstratifs de trois métropoles singulières, éclaire d'un jour nouveau les significations de cette ferveur. Récits de vie et paroles quotidiennes des partisans, histoires de matchs - des préparatifs aux commentaires du lendemain -, composition et répartition du public dans le stade, fonctionnement des associations de supporters, chants, slogans, emblèmes utilisés pour encourager les siens et discréditer les autres... sont ici analysés au plus près pour cerner les ressorts et les modulations de cette effervescence. Saisi dans tous ses états et dans toutes ses résonances, le match de football apparaît comme le support d'une gamme extraordinairement variée d'identifications, comme un langage universel sur lequel chaque collectivité imprime sa marque propre et, plus encore, comme la mise en forme dramatique des valeurs cardinales qui façonnent le monde contemporain. Quant au stade, il s'offre comme un des rares espaces où une société urbaine, dans sa moitié masculine au moins, se donne en spectacle à elle-même et où s'expriment émotions et symboles proscrits dans le quotidien. Ces propriétés, jointes à l'exaltation du sentiment communautaire et aux pratiques ferventes des supporters les plus ardents, invitent à esquisser un parallèle entre le match de football et un rituel religieux. En quoi cette analogie nous aide-t-elle à mieux comprendre ce qui se joue sur le terrain et dans les gradins ?

  • Du savon de Marseille emballé à l'ancienne aux vestes en tweed provenant de l'île Harris, en passant par les fromages au lait cru fabriqués dans une usine moderne, dix carrières d'objets nous entraînent ici au coeur des mécanismes subtils de l'innovation et de l'emprunt techniques. Ethnologues et sociologues nous montrent à travers ces exemples, ...

  • Aux frontières politiques et administratives se superposent parfois, et s'ajoutent souvent, des limites culturelles, apparemment vagabondes, qui fragmentent l'espace. Techniques culturales, spécialités fromagères, costumes folkloriques, types architecturaux, systèmes familiaux, langues et dialectes, allégeances religieuses, etc., dessinent un paysage complexe d'usages dont les aires d'extension coïncident rarement. Façonnées par les grands et les petits mouvements de l'histoire, ces limites sont des sites privilégiés pour l'investigation ethnologique. Comment se sont-elles construites et déplacées à travers le temps ? A quoi rime leur extension ? Quelles caractéristiques révèlent-elles des sociétés qu'elles partagent ? Comment sont-elles perçues et vécues par ceux qui les côtoient ? À travers plusieurs études de cas (en France mais aussi en Italie, en Slovénie, en Irlande du Nord) et à différentes échelles (des grandes divisions culturelles au sein de l'espace national aux césures entre « pays » et entre quartiers urbains), ce livre examine les processus de fragmentation de l'espace qui peuvent se traduire par des coupures anodines, d'intenses contacts ou des fractures dramatiques. Aux sites frontaliers, qui ouvrent le champ des possibles échanges, s'opposent ainsi les sites frontières, traversés par une ligne de démarcation.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Jean-Pierre Digard est l'auteur d'une oeuvre considérable d'où émergent deux ensembles qui se recoupent souvent : les relations hommes-animaux et l'Iran, ce grand foyer de nomadisme pastoral. Chercheur passionné, il n'a pas négligé pour autant l'analyse de la société iranienne contemporaine et de ses mutations récentes. Plus largement, il a mené une réflexion, à travers de nombreux articles, sur les méthodes, les concepts et les champs (en particulier, l'étude des techniques) de l'ethnologie. En sus d'une oeuvre abondante, il s'est aussi fortement impliqué dans les activités collectives et la vie professionnelle. Écrites par des collègues, d'anciens élèves, des amis, les contributions réunies dans ce livre illustrent différentes facettes de la personnalité et de l'oeuvre de Jean-Pierre Digard. Un premier ensemble d'articles traite des passions personnelles (la langue française, la musique et, en particulier, le jazz) et des postures intellectuelles de notre auteur. Dans une deuxième partie sont regroupés des textes sur le pastoralisme nomade et le statut de l'animal, ici et ailleurs. Enfin, plusieurs contributions abordent des aspects saillants de la vie contemporaine en Iran (le culte des imâms, la diversité et la mobilité dans les villes iraniennes). Hommage à une forte personnalité de sa discipline, ce livre regroupe des analyses et réflexions sur des thèmes importants en sciences sociales et sur des sujets vifs dans le monde actuel.

empty