Langue française

  • Barbara, la cinquantaine est sommée de prendreen charge sa mère frappée de sénilité. Elle refuse, ayant peu d'affection pour cette mère qui ne l'a jamais aimée; elle veut pouvoir vivre sa vie d'universitaire extravagante et libre. Cependant, la nouvelle la touche plus qu'elle n'est prête à la dire, modifiant sa relation à ses amants, à ses étudiants, et même à la lecture, son plus grand plaisir. 

    Dans le mêm temps, Charles Bodier, médecin fantasque et désabusé de l'EHPAD où est hospitalisée la mère de Barbara, refuse de baisser les bras face à son apparente froideur: il la poursuit de messages décalés, jusqu'à établir le contact. 

    Barbara va découvrir le secret de cette mère distante, et Charles finir par s'avouer la souffrance qui se cache derrière son excentricité. A l'image de Lise, aide-soignante humaine et dévouée, ils vont ainsi apprendre tous les deux que le soin de soi passe par le soin de l'autre, et réciproquement.

  •   "D'autres candidats sont passés avant lui. Ils sont ressortis en souriant. Ou pas. Il a continué à transpirer. Et puis on l'a appelé. Il est entré. Il a vu le type derrière son bureau, qui lui a dit:
    - Asseyez-vous.
    Il a voulu dire bonjour. Il a dit:
    - Bbbbbbbbbbbbb.
    Et c'est tout. Il s'est levé. Il est sorti en courant. ça faisait des mois qu'il n'avait plus bégayé." Bref, ils ont besoin d'un orthophoniste! est le troisième recueil de Gaëlle Pingault. Etonnante aventure que celle de ces textes, improvisés au fil de la plume sur les réseaux sociaux fin 2011. Une tentative de faire connaître les multiples aspects de l'orthophonie, qui a déclenché un enthousiasme certain. Il semblait donc naturel de lui offrir un écrin littéraire digne de ce nom. C'est chose faite.
    Gaëlle Pingault vit en Bretagne et est...orthophoniste.

  • Il y a Alice qui n'aime ni Paris, ni le métro, ni les petits encarts de poésie qui y sont affichés. Qui n'a guère d'autre choix que de faire avec, cependant. Alors elle râle. Pas toujours. Il y a Nadya qui souvent marche sur un fil, et qui boit ces quelques vers arrachés au métro comme si sa vie en dépendait. Elle en dépend peut-être. Allez savoir... Et entre les chassés-croisés de Nadya et d'Alice, se glissent d'autres histoires avec un soupçon de poésie, et sans métro. Gaëlle Pingault est orthophoniste et vit en Bretagne, sa région de coeur. Après Bref, ils ont besoin d'un orthophoniste, Ce qui nous lie et On n'est jamais préparé à ça, elle publie son quatrième recueil chez Quadrature.

  • Ce qui nous lie...

    Gaëlle Pingault

    Ce livre nous entraîne dans la valse colorée des liens, fragiles ou indéfectibles, salvateurs ou destructeurs, tissés pour un jour ou pour toujours avec parents, amis et tous ceux qui nous lient. Comme dans un kaléidoscope, nous voyons se former et se déformer ces relations ; sentiments forts, confus, complexes, artificiels...

empty