Martin Gray

  • Au nom de tous les miens

    Martin Gray

    • Lizzie
    • 4 Octobre 2018

    De la guerre, le petit Martin connaîtra tout : les privations, les humiliations, la peur durant le temps passé au ghetto de Varsovie, l'horreur absolue des camps nazis à Treblinka, la fureur de vivre quand il s'en échappera caché sous un camion, l'abattement et aussi le suprême courage quand il apprendra qu'il a perdu tous les siens... Et puisqu'il faut bien vivre, il s'engagera ensuite dans l'armée Rouge, puis partira aux États-Unis... Enfin la paix reviendra. Martin reconstruit alors sa vie et rencontre le grand amour en la personne de Dina. C'est dans le sud de la France, par une journée d'été éclatante, que le destin le blessera à nouveau - à mort - en décimant ceux qui lui sont le plus chers.

  • "Martin Gray est un survivant de l'holocauste; enfermé à 14 ans dans le ghetto de Varsovie, puis déporté à Treblinka, il s'évadera, s'engagera dans l'armée rouge et entrera dans Berlin en 1945 au nom des siens qu'il a vu périr dans les camps de la mort. Quinze ans plus tard, il réussit dans les affaires et fonde une famille, gage d'espoir, de reconstruction et d'amour. Le 3 octobre 1970, sa femme Dina, et ses quatre enfants lui sont arrachés dans un incendie de forêt. Apôtre du XXe siècle, Martin Gray défend une spiritualité de l'amour sans dogme, où la réalisation de l'individu prend son essence dans la conscience de faire partie d'un tout : l'humanité.
    En 1985, Marguerite Marniquet des éditions Didakhé, pressentira que malgré le formidable témoignage que laisse cet homme au travers de son oeuvre de papier et de l'adaptation au cinéma de sa vie "Au nom de tous les miens", il était nécessaire de recueillir cette voix chaude, assurée et tranquille qui défend l'identité humaine, l'éducation, et un idéal d'humanité. Devenu un véritable document oral et objet d'histoire, les éditions Didakhé ont demandé à notre société d'édition sonore de reprendre la communication au public de cet enregistrement intemporel par les valeurs qu'il défend : celles de la vie."
    Patrick FREMEAUX

  • Dès son premier jour sur Terre, Martin Gray doit apprendre à vivre avec la guerre et la mort qui semblent le poursuivre. La route qui le conduit de Varsovie occupée par les Allemands au camp de Treblinka est semée de tragédies. Confronté à la disparition progressive de tous ses proches, Martin n'a plus qu'un seul choix : vivre malgré tout et se battre contre la mort qui ne cesse de frapper autour de lui. À dix-sept ans, il prend tous les risques, connaît les pires souffrances mais n'abandonne jamais. Il sort victorieux de sa lutte contre la haine, la lâcheté et la fatalité, mais pour combien de temps ? Après la guerre, il part aux États-Unis retrouver sa grand-mère, seule survivante de cette famille décimée. Son courage et son ingéniosité lui permettent enfin de s'en sortir et la chance semble tourner : il devient riche et rencontre Dina, avec qui il se marie. Le couple s'installe en Provence où il vit des heures heureuses avec ses quatre enfants. Mais le répit est de courte durée : l'incendie de la forêt du Tanneron emporte brutalement sa nouvelle famille. Martin se retrouve encore une fois seul, mais chargé d'une mission essentielle : raconter la vie de tous les siens et préserver leur souvenir pour que la mort n'ait pas le dernier mot.

  • Plus de dix ans après la parution de son dernier livre, Martin Gray, âgé de 92 ans, sort de son silence grâce à Mélanie Loisel, jeune journaliste canadienne.
    Stupéfiée par le destin de cet homme à la résilience peu commune, elle est allée le trouver et lui a posé les questions que nous aimerions tous lui poser - sans voyeurisme, mais sans timidité.
    Qu'a-t-il à nous dire, ce survivant du ghetto de Varsovie, cet homme qui a vécu le pire, d'abord lors de la Deuxième Guerre mondiale, puis avec la perte tragique de toute sa famille dans un incendie de forêt sur la Côte d'Azur ? Eh bien, il nous délivre un message de force de vie incroyable ! Bien au-delà du récit de son parcours, ces entretiens précisent le rapport de Martin Gray au monde moderne, des grandes questions écologiques à la jeunesse, en passant par l'alimen­tation, la santé... Un entretien passionnant !

    Martin Gray est né en 1922 à Varsovie. Il a écrit de nombreux livres, dont le très célèbre Au nom de tous les miens (coécrit avec Max Gallo, Robert Laffont, 1971).
    Mélanie Loisel est journaliste pour plusieurs médias canadiens.

empty