Seuil

  • Rien de plus différent d'un dénombrement qu'une insulte ; pourtant, les formes qui répondent à l'un et à l'autre de ces actes de langue sont, en français, construites sur un modèle unique. Rien de plus passager et de plus proche de l'humeur que l'exclamation ; pourtant, il est possible d'en construire une grammaire objective et constante.
    On voit ainsi se rapprocher quant à leur forme des éléments disjoints quant à leur signification ; d'autre part, ce qui paraissait se tenir au plus près de la parole, se révèle inscrit dans des voies frayées par la langue. Or, ces deux mouvements s'entrecroisent ; chacun d'eux permet – le français est ainsi – d'éclairer l'autre. De cet entrecroisement même, naît une possibilité : saisir en des termes qui ne soient pas vides la relation articulant dans la langue le fait qu'elle a une forme au fait qu'elle est interprétable.
    Tout au long de cette recherche, la question de la forme et du sens – qui est la plus générale qui soit – se trouve abordée à partir de l'empirique le plus particulier. Réciproquement, tel détail grammatical peut éclairer un problème de méthode. L'épistémologie et l'analyse régionale se nouent donc indissolublement. Ensemble, elles permettent une interrogation de fond : jusqu'à quel point la linguistique est-elle possible ?

empty