• Ciao Bianca

    Vincent Villeminot

    Cela fait trois ans que Matthieu n'a pas vu sa famille, depuis qu'il a claqué la porte de la maison, le jour de ses 18 ans. Il n'a pas répondu aux appels de sa mère, a évité de donner des nouvelles. Mais le jour où il apprend qu'elle vient de mourir, un cancer foudroyant, il ne peut faire autrement que d'aller à l'enterrement...Enfin, l'enterrement... Ce n'est pas vraiment ça... juste une cérémonie...Parce que Bianca Fois a prévu d'être inhumée en Sardaigne, dans le caveau familial. D'ailleurs, elle a déjà tout organisé : c'est Matthieu qui doit aller là-bas, pour l'accompagner jusqu'à sa dernière demeure. Seul avec son frère et sa soeur, des jumeaux de 11 ans, Gavi et Lena, qu'il ne connaît plus trop. Matthieu suppose d'ailleurs qu'il a beaucoup à se faire pardonner d'eux. Ce dont il ne se doute pas, c'est que la descente de l'Italie, et le voyage sur l'île, vont être l'occasion de pas mal de galères, et aussi d'éblouissements, de bains de mer, de nuits à la belle étoile, de chasse aux chauve-souris et au fromage - ce « fromage pourri », spécialité sarde, plein de larves et des asticots qui mangent le corps de ceux qu'on aime...


  • La mer cache bien des secrets...

    Kevin Luong a le coeur brisé le jour où, marchant au bord de l'océan, il se souvient de l'ancienne légende que sa mère lui avait racontée. Il laisse alors tomber sept larmes dans l'eau tout en formulant son souhait : "Je veux être heureux et amoureux... Juste un été..."
    C'est ainsi qu'il se retrouve à sauver un mystérieux garçon du Pacifique, un garçon qui plus tard apparaît sur le pas de sa porte en lui déclamant son amour. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Morgan est un selkie et qu'il est là pour exaucer son souhait.
    À mesure qu'ils se rapprochent, Morgan est tiraillé entre les dangers du monde humain et son héritage au sein de la communauté selkie vers laquelle il doit revenir à la fin de l'été...

  • Adam Pearce, publicitaire, a toujours eu deux vies. Une en Californie où ses projets de carrière et sa vie de couple comblaient la majorité de son temps. L'autre, plus lointaine dans le Maine, où il avait laissé tant sa famille que ses souvenirs d'enfance. Et la période des fêtes était, jusque-là, un moyen idéal pour lui, de les retrouver. Mais un échec sentimental cuisant, l'a amené à détester Noël.
    Rongé par l'amertume et le regret, il ne veut plus en entendre parler. Pourtant, alors qu'il prend un taxi pour rentrer chez lui, deux jours avant le réveillon, il fait la connaissance de Nicolas. Un vieil homme un peu étrange qui semble particulièrement préoccupé par ses peines de coeur. Il cherche à savoir s'il serait prêt à tout tenter pour retrouver son amour perdu. Et dans un flot de confidences inattendu, Adam répond par l'affirmative.
    Un souhait à peine formulé qui lui sera pourtant accordé...

    Bienvenue dans un conte de Noël où rêve, magie et secondes chances se mêlent...

  • Temps doux, temps rêvé, temps reçu, temps donné. À tout âge, s'offrir le temps pour un câlin.

  • Sapin d'avril

    Thierry Manirambona

    À qui s'adressent ces vers? Qui se dissimule derrière ce « te » ? Une femme, un enfant, un homme ? Et s'il s'agissait de l'homme plus généralement, celui que l'on affuble d'une majuscule ? Dès lors, acceptons ces textes comme un message personnel, presque intime, qui nous invite à une perception autre de l'existence, à redécouvrir l'essentiel, à oublier, pour quelques instants, le futile. Qui nous réapprend à savourer toutes les expériences, les pires et les meilleures. À profiter de toutes les rencontres, à écouter les sagesses des pauvres et agonisants, à ne pas fuir vainement ces blessures et ces souffrances qui nous construisent plus qu'elles nous anéantissent. « Je te souhaite »... Une formule banale, peut-être galvaudée, que Thierry Manirambona ranime pour la hisser des desiderata à la promesse. Chant cosmique - mais de ce cosmique qui embrase la vie dans ce qu'elle peut avoir de plus paradoxal, de plus commun, de plus invisible - ce recueil, de par son humanisme, sa spiritualité discrète, son émerveillement face au spectacle de l'existence, sous quelques formes que ce soit, n'est pas sans rappeler la poésie visionnaire d'un Whitman. Une oeuvre aurorale.

empty